AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


-22%
Le deal à ne pas rater :
Siège Gaming Steelplay SG01 (noir et vert)
179.99 € 229.99 €
Voir le deal


Benjamin Cartwright
Chasseur
☾ Visage : Something new- Caleb Tumblr_pew9o2WvEb1x4mv0io2_400
☾ Faceclaim : Richard Madden
☾ Messages : 469
☾ Date d'inscription : 21/12/2019

Sam 14 Mar - 19:20
Fin novembre 2018,

Pourquoi est-ce qu’il avait attendu autant, il n’en savait rien. Probablement par ce qu’il n’avait pas osé déranger le sorcier avant, probablement aussi par ce qu’il n’avait pas totalement confiance en tout cela, mais en même temps s’il voulait être utile et profiter intelligemment de la trêve, autant se faire soigner de manière plus rapide. Non seulement i n’aurait plus mal, mais en plus il reprendre son travail et aider beaucoup à combattre l’apocalypse. Personne n’y verrait donc d’inconvénient n’est-ce pas ? Bon, bien sûr qu’il y en aurait toujours qui ne seraient pas d’accord, probablement même parmi sa famille, mais tant pis. Il avait de bons arguments, ils devraient faire l’affaire en cas de questions dérangeantes. Une part de lui disait qu’il faisait une erreur, une grave erreur. On en change pas tant d’années d’inamitiés entre eux clans aussi rapidement. Est-ce qu’il ne faisait pas trop confiance à Alaïs, est-ce qu’il ne laissait pas d’éventuels sentiments prendre le dessus sur la raison ? Benjamin n’arrivait pas à se décider sur la réponse, absolument pas, surtout pas avec tout ce qui c’était passé ce dernier mois : les enlèvements, le combat contre les sorciers, sa blessure, la trêve, la recherche du corps de Vivi. Un melting pot d’informations le traversait.

Il était presque l’heure que lui avait indiqué Alaïs. Inspirant un peu pour se donner un peu de courage, Benjamin alla finalement frapper à la porte du sorcier tout en se demandant ce qu’il était réellement en train de faire. Probablement un peu trop anxieux, il vérifia que personne ne l’avait suivi, histoire de ne pas causer de problèmes à Caleb, ou bien à lui-même ! Attendant que l’homme ouvre la porte, il tapait nerveusement sur sa jambe, avec un doigt de sa main indemne. Et enfin, la porte bougea un peu, il inspira un bon coup avant de prendre la parole, faisant un léger sourire au sourire.

« Bonjour Caleb. Tu vas bien ?»

Vous le sentez le moment gênant ? Celui où par rapport à la dernière fois, ils savaient ce qu’ils étaient. Probablement des ennemis. En théorie du moins. Alors qu’est-ce qu’il pouvait dire de plus ? Rien, probablement, mieux valait se taire et rester sur quelque chose de simple, du moins pour l’instant. Il n’en restait pas moins qu’il espérait ne pas tomber dans une sorte de guet-appens et qu’il n’était pas en train de se jeter dans la gueule du loup. Probablement que non, mais il demeurait quand même un léger doute, c’était plus fort que lui. Après tout, il restait quand même un chasseur ; quelqu’un qui avait gardé captif Alaïs.


texte texte



Something new- Caleb Jg3evDT
(c)dixie
Voir le profil de l'utilisateur

Caleb O'Brien
Sorcier
☾ Faceclaim : Théo James
☾ Messages : 136
☾ Date d'inscription : 08/11/2019

Sam 21 Mar - 15:58
Something new

feat Benjamin Cartwright & Caleb O'Brien

Fin Novembre 2018

Le brun regarde tranquillement les plantes rassemblées dans la serre. Sne volète tranquillement autour de lui en cherchant son attention. Tic et Tac se sont posé dans leur tanière pour prendre du repos, la journée à été rempli pour eux. Tempête quand à elle veille au grain. Depuis la récupération des sorciers, la blessure à l'épaule et au flanc de son maître, cette dernière n'a de cesse de vouloir absolument collé Caleb. Peu importe l'endroit où le brun se trouve, la chienne y est. Le télépathe pourrait très bien la renvoyer, mais il comprend son inquiétude et la laisse veiller sur lui comme lui veille sur eux tous. Pourtant ce n'est pas pour regarder les plantes qu'il est venu dans sa serre, non. Il y a quelques jours de cela, Alaïs lui a demandé un service et il doit bien admettre que s'il n'avait pas vu ce qui s'était passé ce soir-là, alors il aurait probablement refusé. Ou peut-être pas. Au final, le détective n'est pas homme à se prendre la tête et préfère largement aidé, sauf que là, il s'agit d'aider dans un endroit sécurisé, un homme qui devrait être son ennemi. Comment la situation a t-elle pu tourner de cette façon ? Le brun n'en sait strictement rien. Tout ce qu'il sait, c'est que la soirée du 2 Novembre a plutôt été mouvementé. Lancer un sortilèges de localisation puis lancer ses furets et sa chouette à l'assaut de la forteresse pour pouvoir voir à l'intérieur, sans compter se battre contre les chasseurs, honnêtement, Caleb n'avait pas prévu de donner autant de coup, mais parfois la neutralité n'aide pas réellement. Tout ce qu'il voulait, c'était aider Alaïs et il a été plutôt étonné de la retrouver avec une personne qu'il connaissait.

Pas une de celle qu'il côtoie tous les jours, mais bon, deux rencontres plutôt importante. Des discussions, des connaissances. Ouais, Benjamin est plus une connaissance qu'un ami, mais il n'aurait pas imaginé le secouriste dans le camp adverse et pourtant. Cependant, ce qui l'a étonné le plus c'est de voir Alaïs avec lui, libre de toute entrave et Caleb n'étant pas du genre stupide, il a vite compris ce qui se passait. Un léger sourire s'est dessiné sur ses lèvres, récupérant Alaïs, remerciant même le chasseur. Pourtant, au moment de se détourner pour partir, c'est un besoin de transparence qui l'a poussé à regarder le chasseur bien dans les yeux et enlever ce masque qui couvrait son visage, dévoilant alors par là sa nature de sorcier. Peu importe ce que Benjamin imagine sur sa petite personne, le détective sait parfaitement qu'il faudra bien un moment où ils vont devoir en parler. Et cette opportunité est arrivé plus tôt que prévu alors qu'Alaïs est venu demander l'aide du télépathe quant à son don de thaumaturge. Si le sorcier a eu quelques appréhensions au départ, il les a bien vite mise de côté, tout simplement parce qu'il n'aurait pas pu refusé. Pas uniquement parce qu'Alaïs ne demandait pas souvent service, mais surtout parce qu'il s'agissait de Ben qui était blessé. Ben qui avait sauvé Alaïs, Ben qui l'avait rassuré quand son moral était à plat à leur première rencontre, Ben qui l'avait suivi sans mot dire lors de cette invasion de fantôme. Qui était-il pour laisser quelqu'un souffrir d'une blessure qu'un des siens lui avait probablement infligé ?

Il ne serait pas la personne qu'il est actuellement s'il commençait à choisir à qui venir en aide. Aussi le détective a accepté sans rien dire d'autre qu'un simple d'accord. Une décision qu'il ne prend pas à la légère car malgré la trêve, il se méfie encore de nombreux chasseurs, ainsi que de nombreux sorciers d'ailleurs. Un léger sourire se dessine sur ses lèvres alors que les paroles de son oncle lui revienne en mémoire. Ouais, il n'était pas de ce genre effectivement. « Bien, les remèdes son prêt, allons faire un peu de cuisine ça va nous détendre. » Il regarda sa chienne qui se releva tranquillement et trottina jusqu'à la cuisine où elle se coucha dans un coin. Un œil attentif verrait que la chienne ne dort pas réellement, attentive au moindre mouvement et au moindre bruits, c'est bien pour cela qu'il l'aime plus que tout. Un bijou de compagnon, comme les autres qui s'incruste rapidement dans les pièces de la maison, pas trop près, mais pas trop loin pour l'aider en cas de besoin. Si son épaule est assez remise pour être utilisé, elle est encore douloureuse. Contrairement à ses compagnons de route, le sorcier a décidé de laisser les autres aux différents thaumaturge. Tout simplement parce qu'il ne s'agissait que d'une épaule démise et que ce n'était pas si grave si elle n'était pas remise en moins de deux. La blessure au couteau par contre est un peu plus longue à cicatrisé, mais cela importe peu au télépathe. Ses compétences en potion dépasse largement le stade du simple onguent.

C'est cela quand on se spécialise dans ce domaine et quand on veut avant venir en aide aux animaux et aux humains dans le besoin. Quelque chose que l'Irlandais ne montre pas réellement. Cela pourrait donner du grain à moudre à certaines personnes dont il se passerait bien. Complètement dans sa pâte à gâteau, il en oublie l'heure et alors que la sonnette de chez lui retentit, il en vient à penser que finalement Alaïs a bien donner le talisman à Benjamin, sinon ce dernier n'aurait pas pu s'approcher assez proche de la maison pour pouvoir sonner. Une manière de protéger la maison contre les intrus. Il y avait plusieurs barrières l'entourant, chacune possédait son degrés d'hostilité et même si elles étaient invisibles au yeux de tout le monde, le sorcier avait créer quelques talismans pour ceux qu'ils connaissaient bien. Il en avait donner un à Alaïs, quand il lui avait donné son accord. « Tempête, la porte. » La chienne se leva et alla ouvrir la porte. Il y a quelques temps de cela, le détective a décidé de l'entraîner comme un chien pour personne dans le besoin. C'est venu après que son oncle ce soit acharné sur la sonnette alors qu'il avait les mains dans une décoction de plante et qu'il ne pouvait pas les sortir au risque de perdre sa récolte. Il entendit distinctement la voix du secouriste résonner dans l'entrée, sauf que c'est un jappement qui lui répondit. « Tempête, emmène-le s'il te plaît. » La chienne conduisit le jeune homme jusqu'à la cuisine avant d'aller refermer la porte. « Désolé, j'ai oublié l'heure et j'ai encore la main dans la pâte. Heureusement j'ai fini. » Il filma le bol pour laisser la pâte monter. « Je vais bien merci et toi ? » Il sentait bien ce moment gênant, celui où on ne savait pas réellement comment se placer. Le sorcier se racla la gorge un instant et repris tranquillement. « Dur hein, de passer de l'un à l'autre. Tu veux boire quelque chose ? Pas trop dur de trouver ma maison ? » Quelques questions banales histoire de tenter de détendre l'atmosphère, il verrait bien si cela marcherait.



Voir le profil de l'utilisateur

Benjamin Cartwright
Chasseur
☾ Visage : Something new- Caleb Tumblr_pew9o2WvEb1x4mv0io2_400
☾ Faceclaim : Richard Madden
☾ Messages : 469
☾ Date d'inscription : 21/12/2019

Jeu 2 Avr - 10:16
Un chien qui ouvre la porte, du jamais vu pour le secouriste sauf dans quelque films, c’était étrange et dans d’autres situation il aurait pu ça cool, ça c’était probablement plus inquiétant d’autres chose ;si  en plus le chien était intelligent et hyper bien dressé, si les sorciers voulaient l‘attaquer, il n’aurait aucune chance. Parce que oui, malgré tout, il subsistait un doute, une peur de tomber dans un piège et vu sa blessure, il ne pourrait pas se défendre ou si peu. M’enfin, il fallait espérer que tout se passe bien, Alaïs ne l’aurait pas envoyé au casse-pipe, n’est-ce pas ? Il fallait l’espérer du moins. Heureusement qu’il « connaissait » un peu Caeb et qu’il y avait surtout vu un gentil garçon pas violent pour un sou ce qui l’aidait un peu à avoir confiance, même s’il savait que cela ne faisait pas tout, loin de là, même !

Benjamin fut donc conduit par le chien jusque dans la cuisine, ne sachant pas trop forcément comment se comporter et il espéra que personne ne l’avait suivi. Il s’attirerait beaucoup d’ennuis mais ne voulait pas non plus impliquer Caleb là-dedans alors qu’il voulait juste l’aider théoriquement ! «Pas de souci…. Et … je crois que vu les circonstances, on peut dire que ça va. » Bon à part a blessure qui le ferait souffrir s’il n’était pas sous anti-douleur ; mais ça il n’était probablement pas prêt à le dire. Il lui restait quand même un peu d’égo. Caleb s’était finalement racla la gorge avant de reprendre la parole en lui posant de nouvelles questions, il fallait bien avouer qu’il ne comprit pas bien ce qu’il voulait dire de « passer de l’un à l’autre », mais il préféra ne pas lui poser la question. A quoi bon, à part passer pour un débile, il préférait donc s’atteler aux deux phrases suivantes.

« Non, non, ça va aller, merci ! Je ne veux pas non plus abuser de ton hospitalité !» Il se tut quelques instants avant de reprendre «Avec les indications d’Alaïs, ça n’a pas été trop compliqué, elle m’a bien tout expliqué, il faut croire. »

C’est bien Ben,  tu as répondu aux questions. Maintenant, ça serait bien d’essayer de créer un petit sujet de conversation, peu importe lequel. Il n’avait pas vraiment d’idées de quoi dire, de quoi aborder, alors il posa la première chose qui lui vint à l’esprit et ne paraitrait probablement pas suspect.

« Pourquoi est-ce que tu t’es découvert le visage l’autre jour ? Et pourquoi est-ce que tu m’aides ? Rien ne t’y oblige. »

Bon d’accord, cela faisait plus deux question qu’une, et pour la deuxième, il se doutait que ça serait par ce qu’Alaïs lui avait demandé, mais cela ne faisait pas tout il aurait pu refuser également. Mais c’est surtout la première question qui le turlupinait … par ce que ça aurait pu être dangereux pour lui d’enlever son masque, par ce qu’un autre chasseur aurait pu arriver et qu’il y avait probablement des dizaines et des dizaines d’autres raisons. Non, vraiment, cela le dépassait totalement, surtout … comment est-ce qu’il avait pu être certain qu’il aidait vraiment Alaïs, qu’il n’avait juste pas saisi une chance de ne pas trop se faire amocher ? Enfin, il espérait que Caleb aurait des réponses à lui fournir, et il aurait bien voulu savoir comment cela allait se passer pour sa blessure, mais une question à la fois, et il ne voulait pas non plus trop presser son interlocuteur. Il fallait donc prendre un peu son mal en patience !




texte texte



Something new- Caleb Jg3evDT
(c)dixie
Voir le profil de l'utilisateur

Caleb O'Brien
Sorcier
☾ Faceclaim : Théo James
☾ Messages : 136
☾ Date d'inscription : 08/11/2019

Mar 14 Avr - 11:20
Something new

feat Benjamin Cartwright & Caleb O'Brien

Vu les circonstances hein ? Ouais, le sorcier comprend parfaitement ce que le secouriste veut dire. Il faut avouer que ce n'est pas quelque chose de facile à gérer, tous ces changements et cette trêve. Voilà bien autre chose que le télépathe ne pensait pas voir avant des siècles, quand ils seraient tous mort et encore, mais aujourd'hui. Lui qui prône la neutralité en est ravi, même si cela ne se voit pas forcément. Quoi qu'il en soit, la tension est à coupé au couteau dans la pièce et ça le rend légèrement sur les nerfs. Il se sent observé d'une façon qui lui hérisse le poil, pourtant sa discipline l'empêche de bouger le moindre sourcil ou alors de sauter dans le plat avec des questions moins agréable ? Ou autre qui sait. « Il n'y a pas de souci tu sais. Et je ne suis pas du genre à empoisonner les boissons si c'est ce qui t'inquiète. » Le brun comprend parfaitement l'attitude du jeune homme, faire confiance à un sorcier, comme ça, juste parce que quelqu'un a dit qu'il pouvait, ça ne droit pas être l'évidence même. « J'imagine qu'elle t'a aussi donné le petit talisman. » Sinon il n'aurait jamais pu rejoindre sa maison sans souci. D'un autre côté, ça ne dérange pas le détective que Benjamin ait le talisman permettant de passer ses protections. Une fois sa pâte filmé et dans un endroit chaud et sec pour qu'elle monte, il se lave les mains avant de sortir du thé glacé préparer la veille ainsi que quelques pâtisseries. Pourtant, il se raidit un instant et s'arrête à la question. Ouais... Caleb n'a pas pensé que cette question viendrait au départ, pourtant, la voilà et franchement le sorcier ne sait pas trop quoi répondre. Autant faire face au chasseur pour ça. Il distribue rapidement les rations de tout le monde au passage et les deux fouines viennent récupérer leur nourriture avant de s'en aller comme elles sont venu. Sne quand à elle reste sur son perchoir sans trop fixé le jeune homme, mais le télépathe n'est pas dupe.

Il s'assoit posément, pose deux verres et les remplis. S'il ne veut pas boire ce n'est pas un souci, l'Irlandais ne le prendra pas mal. Il montre l'assiette avec les gâteaux et en prend un avant de mordre à pleine dent dedans. Les secondes s'étirent doucement. « Je ne m'attendais pas à cette question directement et je ne sais pas si ma franchise t'ira. Après tout, je suis connu pour être plutôt franc. Donc ne t'étonnes pas de ce que je vais dire. » Il prend une inspiration et reprend. « Ce soir-là, j'avais décidé de ne pas me battre, je voulais sauver les miens, mais pas au détriment de la vie des autres. Je sais, c'est franchement débile comme idée vu l'état dans lequel je suis sortie et dans lequel certains des miens sont sortis. Mais j'estime que la force n'est pas la réponse à tout. » C'est un début d'explication mais ce n'est pas tout. « Quand je t'ai vu arriver avec Alaïs, j'ai eu envie de t'en coller une, pas parce que j'ai découvert que tu étais un chasseur, mais parce que j'ai vu Alaïs blessé et que j'étais persuadé que ça venait de toi. Pourtant... » Le brun reste un instant dans l'expectative avant de reprendre. « J'ai été éduqué d'une façon sauvage pour te dire la vérité. Mes parents n'étaient pas des parents, juste des géniteurs et même si leur méthode éducative pour que je puisse servir la famille efficacement était pour le moins préjudiciable pour un gosse, il s'avère que j'en suis sortit avec une façon de voir les choses différentes. » Il sourit doucement. « Un autre que moi t'aurais peut-être bien sauté à la gorge, mais j'ai vu ta façon de tenir Alaïs. Il n'y avait rien de violent dans tes gestes, au contraire, ils étaient doux. Tu la traitait comme quelqu'un de précieux. J'ai su que ses blessures ne venaient pas de toi et d'une certaine façon, j'ai su que je pouvais te faire confiance. »

Il passe les micro expressions de son visage et tout le reste. Il passe les blessures du passé, ce n'est pas intéressant. « Quoi qu'il en soit, j'ai décidé d'être parfaitement honnête ce soir-là. Non seulement parce que tu m'as aidé le jour où on s'est rencontré, même si je n'étais pas paniqué, mais tout de même. Tu as pris le temps de m'écouter, de me faire parler, de parler toi aussi. C'était la première fois que quelqu'un discutait ainsi avec moi. Entre ça et ce que j'ai vu ce soir-là, j'ai décidé d'être honnête. Je ne me voyais pas connaître ton secret, sans que tu ne connaisse le mien. Ça aurait été me donner un avantage dont je n'ai pas besoin. Alors j'ai enlever mon masque. Je savais qu'il n'y avait personne à proximité vu que j'avais assommé tous ceux sur mon passage. Alors j'ai pris ce risque, carrément calculé. » Il se tait tranquillement, bois un verre d'eau et soupir doucement. « Je sais que rien ne m'oblige à rien, mais j'aimerais réellement que les gens comprennent. Il y a plusieurs types de sorciers, comme il y a plusieurs types de chasseurs, ou même d'humain. Au final, nous voulons juste vivre pour la plupart d'entre nous. » Le détective secoue la tête doucement. « Ma neutralité n'est pas forcément apprécié au sein de ma communauté non plus. Pourtant, j'estime qu'il n'y a pas de bon ou de mauvais pouvoir, ou alors de bonne ou mauvaise attitude. Il n'y a que des gens stupides qui se cherche des excuses pour faire mal, parce qu'ils estiment que c'est ainsi. L'homme n'a pas besoin de don pour foutre le bordel, quand on voit certains meurtres ou enlèvement, ils sont bien capable de le faire tout seul. » C'est une réalité. L'humain est déjà bien assez cruel sans rajouter ceux qui ont des dons à l'équation.

« J'estime que nous, qui avons des dons, nous devons prendre nos responsabilités. Notre but premier ne devrait pas être d'asservir les autres, parce que nous ne sommes pas fait pour ça. Réduire les gens en esclavage franchement, quelle idée à la con. » Il secoue la tête carrément désabusé. Ouais, Caleb possède une pensée unique, venu des années de sévices dans sa famille. « Quoi qu'il en soit, je ne suis pas ceux qui pense que les humains sont juste de la chaire à canon qui peut être utilisé en cas de besoin. Il y a tellement pire que cette guéguerre incessante entre sorciers et chasseurs dans le monde. Moi, je veux combattre contre la véritable menace : les démons et les sorciers et humains à leurs basques qui veulent mettre à feu et à sang notre magnifique monde. » C'est sa vision des choses, cette vision qui le rend si impopulaire. Pourquoi se battre contre des chasseurs qui comprennent notre monde et pourrait nous aider ? « Nous faisons tous des erreurs, sommes tous endoctrinés d'une certaine façon. Le but c'est de voir les choses réellement et de faire ses propres conclusions. C'est se créer des opportunités pour changer. Ce soir-là, c'est ce que j'ai fais. Je me suis mis en danger pour créer une opportunité. Peut-être ai-je eu tort, peut-être pas. Seul l'avenir nous le dira. » Mais c'est une décision qu'il a prit de lui-même, en son âme et conscience. « Et pour le fait de te soigner, j'ai les connaissances nécessaire. Je t'aime bien, j'adore Alaïs comme si elle était de ma famille. Si elle veut que je te file un coup de main pour cette blessure, je ne vois pas pourquoi je ne le ferais pas. » C'est aussi simple que ça. Je me tais un instant et reprend, posant mon regard dans le sien. « Maintenant, c'est à toi de voir si tu me fais assez confiance pour que je puisse te soigner. Et si tu as des questions, j'y répondrais avec la même honnêteté que celle que je viens de mettre. Mais que des questions me concernant. La communauté est hors sujet. » Autant prévoir, il sait que la curiosité peut pousser à vouloir en savoir toujours plus.



Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Something new- Caleb
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser